9780140620184_1_J'ai entendu des avis positifs de ce classique a plusieurs reprises donc je me suis lancée, le challenge j'aime les classiques me donnant une raison de plus de le lire...

"F.Scott Fitzgerald is best known for his novels and short stories which chronicle the excesses of America's "Jazz Age" during the 1920s."

Ne dans le Minnesota en 1896 et décède a Hollywood en 1940, il est l'un des plus célèbres écrivains américains. Chef de file de la Génération perdue et émouvant représentant de L'Ère du Jazz, il est aussi celui qui lance la carrière d'Ernest Hemingway. Il se marie avec Zelda Sayre Fitzgerald, alors exubérante fille du Sud, en 1920. Il a écrit entre autres; L'envers du Paradis (1920), Les heureux et les damnes (1922), Tendre est la nuit (1934).

"Le public n'a pas bien accueilli ce roman à sa publication, et sur les 75 000 ventes prévues, moins de 24 000 exemplaires furent vendus jusqu'à la mort de l'auteur en 1940. Il fut même très rapidement retiré des libraires l'année même de sa parution, faute de lui trouver assez de lecteurs." L'oeuvre a donc été appréciée et reconnue bien plus tard.

Nick Carraway, le narrateur, s'installe a Long Island, près de New York, pour son travail. Son voisin est Jay Gatsby. Ce dernier vit dans une demeure somptueuse ou se déroulent des fêtes interminables dans un luxe indescriptible, parmi l'hypocrisie des célébrités et starlettes en tous genres, du champagne et des serveurs, Gatsby reste en retrait car il n'y a qu'une seule personne qu'il cherche a impressionner et cette personne, c'est Daisy Buchanan, femme du millionnaire Tom Buchanan et cousine de Nick... Elle a une voix fluette et séduisante, "full of money"... Nick découvre qu'en fait, Gatsby est un de ses anciens soupirants et qu'il est bel et bien décide a la reconquérir...

Quand on lit ce court roman, on retombe dans les années folles (1920s), la beuverie, l'argent facile, l'ostentation, le clinquant... "dans son jardin, ils allaient et venaient comme des papillons de nuit parmi les chuchotements et le champagne et les étoiles". Le cote éphémère de cette façon de vivre est d'ailleurs très bien dépeint. J'ai beaucoup apprécié cette lecture, l'écriture de Fitzgerald est particulièrement belle et empreinte de poésie et je suis tombée sous le charme. 

 

Citations: "Reserving judgments is a matter of infinite hope." (la plus connue du roman)

 

"For a moment, he looked at me as if he failed to understand.

"I'm Gatsby," he said suddenly.

"What!"I exclaimed. "Oh, I beg your pardon."

"I thought you knew, old sport. I'm afraid I'm not a very good host."

He smiled understandingly-much more than understandingly. It was one ot those rare smiles with a quality of eternal reassurance in it, that you may come accross four or five times in life. It faced-or seemed to face- the whole eternal world for an instant, and then concentrated on you with an irresistible prejudice in your favour. It understood you just so far as you wanted to be understood, believed in you as you would like to believe in yourself ... "

 

Ma note: 9/10

The Great Gatsby, Fitzgerald, 1925, Penguin Popular Classics, 190 pages, 2,60€.

Ce livre a ete lu en v.o.!! C'est deja mon cinquieme livre lu en anglais, apres je passe en challenge maxi !

LireEnVo_1_images_8_